L’intégration d‘un Order Management System dans le WMS

L’intégration d‘un Order Management System dans le WMS

L’intégration d‘un moteur type Order Management System dans le WMS

Il est loin le temps où la vente ne se réalisait qu’en « face à face »… avec l’émergence des moyens de télécommunication modernes que nous connaissons (téléphone, ordinateur, mobile…) nous avons la possibilité de commander des produits d’une multitude de manière différentes et ce à toute heure de la journée. Un acronyme symbolise cette capacité qu’a le consommateur : ATAWAD (Any Time, Any Where, Any Device).

Au gré des évolutions technologiques, les manières de distribuer un produit se sont découplées. Si bien qu’aujourd’hui, les retailers offrent toute une palette de canaux de distribution aux consommateurs. On y retrouve la vente traditionnelle en magasin, le e-commerce, mais aussi des canaux hybrides comme le ship-from-store où encore, le click & collect.

Toutes ses évolutions viennent chambouler l’organisation logistique des entreprises et créer un besoin de désilotage à la fois du parcours client, mais aussi du point de vue des stocks et opérations. Le tout pour permettre au client final d’avoir une expérience sans coutures qui sera économiquement rentable pour l’entreprise. Mais face à cette recrudescence de canaux de ventes, des typologies de produits et donc de stocks… comment être efficace et faire les meilleurs choix de préparation ? C’est là qu’intervient l’order management !

L’OMS, la clé pour garantir la satisfaction de vos clients

Comme nous le disions juste avant, pour gérer la complexité liée aux différents canaux de distribution ainsi que celle liée à la préparation des commandes clients, il est possible d’utiliser des solutions d’Order Management.

L’OMS (Order Management System) va vous permettre d’adresser deux problématiques :

  • l’orchestration des commandes en intra-site
  • l’orchestration des commandes clients au sein d’un réseau d’entrepôts (périmètre multi-site)

Là où certains éditeurs proposent des solutions clés en main indépendantes du WMS appelées OMS, KLS Group a fait le choix d’intégrer ce bloc sous forme de module au sein de son WMS.

L’orchestration des commandes intra-sites

Cette première fonctionnalité va se concentrer sur le périmètre de l’entrepôt. L’objectif principal est de contribuer à “automatiser et planifier de manière intelligente la préparation et le lancement des commandes” nous explique Thomas Tschinchang.

Lors du déploiement du module, les équipes vont être amenées à scénariser le traitement des commandes clients. Une étude va être menée sur le travail des opérateurs, comment les zones de l’entrepôt sont utilisées et la composition des commandes.

Une fois les différents scénarios de traitement de commandes identifiés et paramétrés dans l’outil, le système sera en mesure de sélectionner le meilleur des scénarios en fonction d’un certain nombre de contraintes comme par exemple :

  • la localisation des produits demandés dans l’entrepôt
  • le nombre de lignes de commandes
  • le poids des articles
  • ….

Le lancement en préparation des commandes se fera ensuite automatiquement sans aucune intervention humaine. Le responsable de site n’aura qu’à suivre le cadencement de celles-ci au sein de l’entrepôt.

L’orchestration des commandes multi-site

Du fait de la taille de certains acteurs du monde du retail et du e-commerce, il est courant que les réseaux logistiques soient composés de plusieurs entrepôts. Certains pourront être spécialisés, localisés dans des zones géographiques différentes, ou desservir une zone avec une concentration de clients / magasins variable.

L’orchestration multi-site a pour but d’optimiser le réseau dans son ensemble. Une stratégie claire est donc la clé pour avoir un bon moteur qui exécutera une allocation dynamique de votre activité en fonction de critères qui auront été paramétrés dans le système.

Pour cela, il va être nécessaire de poser sur la table les drivers stratégiques de l’entreprise. Thomas Tschinchang nous l’explique.

“Sur la partie orchestration multi-site, nous allons tomber dans des domaines mathématiques de type APS avec notre solution. L’objectif est de déterminer si ma stratégie donc le moteur de mon OMS doit prioriser la rapidité de livraison, le coût de préparation le plus bas possible, le coût de livraison ou encore, la limitation de mes émissions de CO². Il s’agit de satisfaire la promesse client et d’éviter les potentielles ruptures de produits”.

Au quotidien, le module OMS sera donc chargé de la répartition des commandes à travers le réseau en fonction des paramètres clés renseignés lors du design. A cela viendra également s’ajouter la notion de capacité immédiate des installations logistiques qui sera à prendre en compte afin d’avoir une planification réaliste de l’activité.

Déployer un module d’Order Management ?

Avant de se lancer dans le déploiement d’un outil ou module de ce type, il est primordial de maîtriser ses basiques.

“Il est important que l’entreprise soit déjà mature sur l’exécution de ses opérations au quotidien avant de se lancer dans l’implantation d’une solution d’order management. Le risque sinon est d’adresser un potentiel de gains limité. Pour les entreprises n’ayant pas de WMS, on aura tendance à déployer ce genre de modules dans un temps bis parce qu’il y a déjà pas mal à digérer dans le cadre du déploiement d’un WMS”, Thomas Tschinchang, Directeur commercial de KLS

Étant donné le temps d’étude nécessaire, le déploiement d’un module d’OM doit se planifier afin de s’assurer de mener en profondeur l’ensemble des analyses fonctionnelles nécessaires pour paramétrer au mieux l’outil et ainsi maximiser son efficacité.

Il vous faudra également disposer d’une équipe projet expérimentée connaissant suffisamment bien vos opérations. Il pourra être bénéfique de se faire accompagner par un consultant métier externe afin de contribuer à challenger vos pratiques.

Articles similaires

Enter your keyword